Présentation

Le Soutien Pédagogique Spécialisé (SPS) de La Cassagne s’adresse à des enfants souffrant d’un handicap moteur, qui disposent de capacités d’apprentissage et d’adaptation compatibles avec les exigences des classes primaires et secondaires du canton de Vaud.

Le travail de l’enseignant(e) spécialisé(e) accompagnant ces élèves par un soutien pédagogique individualisé s’articule autour de : l’enfant, l’école, la famille et les autres intervenants.

LES TÂCHES PRINCIPALES SONT :

  • Adapter le programme.
  • Développer des stratégies d’apprentissage spécifiques.
  • Consolider des notions scolaires.
  • Veiller à une bonne intégration, en collaboration avec les parents et les enseignants.
  • Appui à l’enseignant sur les stratégies d’apprentissages.

L’enseignant spécialisé SPS suit l’élève en situation de handicap sur le long terme. Une continuité dans l’intervention, un lien étroit avec l’enfant et sa famille, une connaissance approfondie du handicap dont il est atteint, la capacité d’adaptation de l’enseignant(e) spécialisé(e) dans chaque situation nouvelle, le travail sur le «terrain» de la classe, ainsi qu’une connaissance des programmes scolaires permettent une intégration «la meilleure possible» pour l’enfant concerné par cette prise en charge.

Prestations

L’ÉVALUATION AVANT LE SOUTIEN

Les demandes de soutien pédagogique spécialisé émanent de directrices ou de directeurs d’établissements scolaires, d’enseignants, de parents, de médecins ou de thérapeutes. Elles sont reçues par l’inspectrice ou l’inspecteur de l’enseignement spécialisé chargé de la région où l’enfant handicapé est scolarisé. Un(e) des enseignant(e)s du SPS est mandatée pour établir une évaluation de la situation scolaire de l’enfant.

Il/elle prend contact avec les enseignant(e)s concerné(e)s, les parents, la direction de l’école et le milieu médical afin d’être en possession des informations nécessaires à la mise en route de l’évaluation. Il/elle observe l’enfant dans sa classe, parle avec les enseignants, complète éventuellement ses informations auprès des autres intervenant(e)s et établit ensuite un rapport écrit qui permettra à l’inspecteur ou à l’inspectrice concerné(e) de décider de l’opportunité et des modalités d’un soutien pédagogique spécialisé.

TRAVAIL AUTOUR DE L’ENFANT

Selon le nombre de périodes validées par le SESAF, l’enseignant(e) spécialisé(e) travaille avec l’enfant dans la classe ou en individuel dans un autre local. Il apporte un soutien scolaire, mais fait également un suivi de l’état psychologique et émotionnel de l’enfant.

Le soutien scolaire est en lien direct avec les objectifs travaillés en classe. Il s’agit pour l’enseignant(e) spécialisé(e) d’introduire, expliquer, reprendre, consolider des notions qui posent problème à l’enfant, de l’aider à développer différentes stratégies d’apprentissage. Des approches différentes de celles utilisées en classe peuvent être proposées pour aider l’enfant à acquérir de nouvelles notions ou pour travailler des difficultés plus spécifiques. Les séances de SPS permettent également à l’élève d’avoir un espace pour exprimer ses émotions liées au(x) handicap(s) : quel vécu de son intégration, de son corps, des conséquences de son handicap sur la vie quotidienne.

TRAVAIL AUTOUR DE L’ÉCOLE

L’enseignant(e) spécialisé(e) partage avec l’enseignant régulier la responsabilité de l’intégration de l’enfant en situation de handicap.

l’enseignant(e) spécialisé(e) aide l’enseignant(e) de la classe à mieux comprendre le handicap de l’élève et ses conséquences sur ses capacités scolaires. Il aide son collègue à savoir quelles exigences poser à l’élève handicapé.

À l’accord de l’élève et de ses parents, l’enseignant(e) spécialisé(e) peut présenter le handicap à la classe.

L’enseignant(e) spécialisé(e)veille à l’ergonomie de la place de travail et du matériel. Pour les enfants qui ont de la difficulté à écrire en raison de leur handicap, un équipement informatique personnel peut être demandé à l’Assurance Invalidité.

ADAPTATION DES PROGRAMMES

Afin d’aller au plus près des besoins et des possibilités de l’enfant, il est souvent nécessaire d’adapter le contenu du programme.

ÉVALUATION DE L’ADÉQUATION DE L’INTÉGRATION

L’évaluation se fait de façon constante, par le dialogue avec l’enfant, les contacts avec ses enseignants et ses parents. Il faut s’assurer que sa situation à l’école est satisfaisante, que l’enseignement suivi correspond à ses possibilités, qu’il est content de son sort, des relations qu’il entretient avec ses enseignants, ses camarades, les autres enfants du bâtiment scolaire.

Une à deux fois par année, avec tous les intervenants concernés, un réseau est organisé pour décider de la suite et des mesures à prendre.

TRAVAIL AUTOUR DE LA FAMILLE

L’enseignant(e) spécialisé(e) représente souvent une personne de référence dans le milieu scolaire pour les parents. Il partage avec eux les difficultés spécifiques de leurs enfants.

TRAVAIL AVEC LES DIFFÉRENTS INTERVENANTS

L’enseignant(e) spécialisé(e) travaille en collaboration avec les thérapeutes qui suivent l’enfant : ergothérapeutes, logopédistes, physiothérapeutes, psychologues, psychomotricien…). Les inspecteurs de l’enseignement spécialisé, les directeurs et les doyens d’établissement sont également des personnes faisant autorité afin de garantir le cadre et la bonne marche de l’intégration.

Tous ces professionnels se rencontrent régulièrement en réseau avec les parents afin de définir les objectifs pédagogiques et thérapeutiques à atteindre en collaboration et/ou complémentarité.

Nos coordonnées

SPS

Fondation Dr Combe
Isabelle de Montolieu 94
CH · 1010 Lausanne

Calculez un itinéraire

Contact

Contactez le SPS

Par email ci-dessous
... ou par téléphone au +41 21 654 05 56